Aller au contenu

JPB Éditions

Les mots

« Imprimer des photographies en noir et blanc sur des papiers traditionnels : tel est mon métier depuis longtemps.
Le processus est lent, mais cette lenteur a tout son sens.
Il en résulte des images uniques, composées de grains d’argent.
Elles sont toujours le fruit d’une collaboration étroite entre des photographes et moi-même.
Rien d’étonnant donc à ce que des relations d’amitié se tissent au cours du temps.
Au départ, j’ai voulu, à partir d’une photo subjectivement choisie dans l’œuvre d’un photographe, réaliser une édition numérotée, à petit nombre d’exemplaires.
Le prix devait permettre à cette édition d’être accessible à beaucoup d’entre nous.
Oui, le tirage, pour rester vivant, doit circuler : c’est un rêve ancien. C’est un objectif. »

Jean-Pierre Bauduin

JPB Éditions est à ce jour riche de 17 titres, réunissant des images de plusieurs auteurs belges ou résidant en Belgique (à l’exception notable de la mexicaine Graciela Iturbide, sa présence ouvrant la voie à une internationalisation de la collection).
Le tirage photographique reste bien sûr au cœur du propos, mais la finalité va bien au-delà : à chaque fois, le photographe et l’éditeur-tireur pensent les choses jusque dans leurs moindres détails. Quand la photographie n’est pas proposée dans un encadrement spécifique, on fait appel à des graphistes et des relieurs pour concevoir et réaliser tantôt des boîtes, tantôt des étuis qui parachèvent l’objet. Une collection, donc, mais hétéroclite, composée d’éléments aussi divers que pertinents.

Cette présentation de JPB Éditions dans l’espace de la galerie nous a paru cohérente à plus d’un titre.
Ici comme là, l’attachement à une photographie de qualité, le souci d’une présentation mettant les œuvres en valeur ; ici comme là le respect des auteurs, des choix sans concession, uniquement guidés par la passion.

Enfin, plusieurs des photographes édités par Jean-Pierre Bauduin sont par ailleurs défendus par la galerie ou font partie de son histoire.
L’occasion était parfaite pour leur consacrer des espaces plus larges ; il en va ainsi de Michel Vanden Eeckhoudt, de Graciela Iturbide, d’Hugues de Wurstemberger, de Daniel Michiels et de Marc Trivier.

Les photographes

Graciela Iturbide
Hugues de Wurstemberger
Michel Vanden Eeckhoudt
Yves Auquier
Alexandre Christiaens
Anne De Gelas
Peter Downsborough
Cesare Fabbri
Michel François
Norbert Ghisoland
Brigitte Grignet
Massao Mascaro
Daniel Michiels
Olivier Stenuit
Marc Trivier

La presse