Aller au contenu

Casimir Zagourski

Dénuée de tout le paternalisme associé à la vision coloniale, l'œuvre de Zagourski constitue un corpus irremplaçable sur l'Afrique centrale, tant du point de vue documentaire que formel. Ses portraits figurent parmi les plus forts de toute l’histoire du médium.

La biographie

Militaire polonais fuyant le bolchévisme, Casimir Zagourski (1880-1944) se retrouva un peu par hasard à Léopoldville où, en 1924, il s’installa comme photographe.
Dans les années 1930, il effectua deux expéditions dans toute l’Afrique centrale et en ramena plusieurs centaines d’images qu’il commercialisa ensuite sous forme de cartes postales et de tirages réunis en luxueux albums.
De manière prémonitoire, Zagourski avait réuni toutes ses vues sous le titre générique de «L’Afrique qui disparaît».
Une monographie a été consacrée à son œuvre en 2001 aux éditions Skira: L’Afrique disparue.

Les images

Les expositions

Les livres